30.11.10

Soupe d'influence mexicaine aux haricots noirs




















Chez nous, le souper du dimanche est suivi d'une courte réunion* au cours de laquelle chacun a l'occasion de partager ses points de vue sur le fonctionnement de la famille, et ce dans une atmosphère détendue où le droit de parole va d'abord aux enfants. Le tout se déroule en environ 15 minutes et, au grand bonheur de nos formidables petits alliés, autour d'un plat sucré bien mérité.

Lancée sur une note positive, la réunion commence par l'appréciation des autres membres, c'est-à-dire les remerciements et les féliciations. L'on discute ensuite des deux ou trois enjeux à l'ordre du jour, comme les tâches domestiques, les pratiques de musique et les activités de la fin de semaine, ou tout autres points soulevés, dont l'achat des costumes d'Halloween, les films à voir, les emprunts à la bibli et les amis à inviter.

La réunion se conclut par la distribution des allocations, le moment tant attendu, mais d'abord par le choix du menu de la semaine, l'un des faits saillants de la discussion. C'est donc ainsi qu'a été sélectionnée cette soupe mexicaine la semaine dernière, par Mimi elle-même et à qui Cha s'est rapidement joint en réjouissantes acclamations. Et sachez que ce n'est pas peu dire, ledit Cha en question, ses quelques années de vie bien sonnées, ayant grand peine ces jours-ci à avaler quoi que ce soit d'autre que des spaghettis, de la pizza, des oeufs et des sandwiches.

Je ne suis toutefois pas certaine encore si c'est la soupe qui les emballe de la sorte ou si c'est plutôt la perspective de s'enfiler les tortillas... Je sais par contre pertinemment que la soupe est à tout coup engoufrée à la vitesse de l'éclair. Maman-papa bien satisfaits, la belle équipe se tourne ensuite vers les fameuses croustilles et s'y acharne joyeusement jusqu'à la dernière, ne laissant aux parents que les miettes au fond du bol. La démocratie a bien ses limites!

Donc, le plat au menu d'aujourd'hui peut convenir aussi bien aux adultes qu'aux enfants et ne devrait pas engendrer trop de pleurnicherie, à condition bien sûr que les croustilles soient bien en vue sur la table.

Bon appétit à vous tous et à vos chers enfants terribles!


*Le concept des réunions de famille a été puisé dans un ouvrage d'une grande utilité pour garder la raison, intitulé Honey I Wrecked the Kids d'Alyson Schafer. Un concept éprouvé dans notre maison, et qui permet à nos enfants de tempérament énergique et fougueux d'avoir un certain contôle sur leur vie. Il s'agit également d'une formidable occasion de se réunir pour placoter et se sucrer le bec.


Soupe d'influence mexicaine aux haricots noirs

1 c.s. huile d'olive
1 gros oignon haché
3 gousse d'ail écrasées
1/4 à 1/2 c.t. poudre de chipotle ou poudre de chili (ou plus au goût)

5 t. haricots noirs cuits sans sel
5 t. bouillon de légumes faible en sodium

Pour garnir :
Fromage cheddar fort râpé
Tomates en dés
Feuilles de coriandre fraîche
Yogourt nature
Lime coupée en quartiers
Croustilles tortillas (sans sel ou faibles en sodium + idéalement cuites au four)

Dans une grande casserole, sauter les oignons et l'ail dans l'huile environ 5 minutes. Ajouter la poudre de chipotle ou de chili et mélanger. Ajouter ensuite les haricots cuits et le bouillon, et laisser mijoter une dizaine de minutes, ou jusqu'à ce que la soupe soit bien chaude et les saveurs bien combinées.

À l'aide d'une mixette, réduire la soupe en purée. Alternativement, pour obtenir une soupe avec morceaux, n'en purer qu'environ les 2/3.

Ajouter la quantité d'eau nécessaire pour obtenir la consistence désirée. Faire chauffer la soupe de nouveau jusqu'à ce qu'elle soit très chaude (car l'ajout des garnitures la réfroidit rapidement).

Servir dans des bols et garnir de fromage râpé, de tomates en dés, de coriandre, de yogourt nature et de quartiers de limes. Accompagner d'une bonne quantité de croustilles tortillas.

Créé dans un dessein bien simple : manger des tortillas! Si vous êtes de ceux qui croient qu'on a besoin d'une excuse pour en grignoter, ne cherchez pas plus loin.

12 commentaires:

  1. mmm mmm good. J'ai beaucoup aimé la version purée en 2/3.

    J'ai toujours pensé que l'idée des réunions venait du livre Honey I Wrecked the Kids ... ?

    RépondreEffacer
  2. Ah la la... T'as bien raison. Je les avais tous deux sous les yeux! Je rectifie à l'instant... En fait, c'était juste pour voir si tu allais me lire! ;-)

    RépondreEffacer
  3. oh c'est original dis donc !!

    ici ça s'appelle un conseil defamille, et y'a longtemps qu'on en a pas fait ! à reprogrammer !

    RépondreEffacer
  4. Merci Trinidad! Ces dits conseils de famille sont indispensables ici par les temps qui courent. Voilà l'un des effets d'avoir des enfants d'âges rapprochés!

    RépondreEffacer
  5. bravo pour ces couleurs !!pierre

    RépondreEffacer
  6. Merci Pierre. Et bienvenue chez moi!

    RépondreEffacer
  7. Doit pas être mauvaise cette petite soupe !
    Bonne soirée.
    Christophe

    RépondreEffacer
  8. Merci Le Sot L'y Laisse. C'est décidément l'un de mes classiques!

    RépondreEffacer
  9. Bonjours Citron!

    Je suis contente que tu ais laissé un message sur mon blog, ça m'a permis de découvrir le tien! Formidable! Chez moi, j'essaie de diversifier les menus et d'inclure du végétarisme. Tes belles recettes ( dont cette soupe ) seront le bienvenue! Je vais faire un ti-tour pour farfouiller sur ton blog!

    RépondreEffacer
  10. Mille mercis Libellule. Reviens quand tu veux! ;-) Je repasse chez toi sans faute pour une petite session d'exploration. À plus tard.

    RépondreEffacer
  11. Cette soupe est vraiment excellente! Je mange du poulet seulement 1 fois par semaine alors je suis constamment à la recherche de nouveaux plats végés! Ton site est vraiment super en passant! Je repasserai souvent c'est certain!!

    Karine

    RépondreEffacer
  12. Un délice... et pourtant si simple !

    RépondreEffacer